Nassirat KASSAMOU, étudiante et présidente de l’AWIF

1

Nassirat KASSAMOU est une grande rêveuse. Elle adore rêver mais surtout rêver grand !

Après un brillant parcours scolaire, elle a rejoint depuis quelques années l’INP-HB de Yamoussoukro où elle poursuit un cursus d’ingénieur en Finance à l’Ecole Supérieure de Commerce d’Abidjan (ESCA).

Consciente des difficultés que rencontrent les femmes dans leur quête d’indépendance financière et de la leur faible représentativité dans les hautes instances de décisions, Nassirat a fait du combat pour l’autonomisation économique de la femme son chemin de bataille.

Jeune étudiante de 21 ans, elle est aujourd’hui présidente de l’African Women In Finance (AWIF), une association à but non lucratif dont la mission est d’aider les jeunes filles africaines à réaliser leurs rêves professionnels. Découvrons son parcours.

Pourriez – vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis Nassirat KASSAMOU, une jeune étudiante de 21 ans qui est née et a grandi en Côte d’Ivoire. J’ai initié très récemment AFRICAN WOMEN IN FINANCE (AWIF), une association à but non lucratif dont la mission est d’aider les jeunes filles africaines à réaliser leurs rêves professionnels.

Parlez-nous de votre parcours

J’ai suivi tout le cycle primaire à l’EPP ‘‘ La Volière ’’ à Biétry de 2001 à 2007. Après l’obtention du CEPE avec une mention Très-bien, j’ai rejoint le Lycée Moderne de Port-Bouët où j’ai décroché le BEPC et le Baccalauréat série C, avec respectivement la mention Très-bien et Assez-bien. Par ailleurs, je suis titulaire d’un DTS en Gestion et Commerce, obtenu avec la mention Très Bien à l’INP-HB de Yamoussoukro. Ce parcours m’a valu l’opportunité de bénéficier d’une passerelle en cycle ingénieur au sein de l’Institut. J’effectue donc actuellement, un cursus d’ingénieur en Finance à l’Ecole Supérieure de Commerce d’Abidjan (ESCA) et j’en suis à ma deuxième année.

Quelles motivations vous ont poussé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

J’ai toujours été passionnée d’entrepreneuriat. Ma mère, une commerçante hors pair, m’a très tôt appris à être indépendante financièrement. Outre cela, en grandissant, je me suis naturellement intéressée aux problématiques liées au genre, en l’occurrence la représentativité des femmes africaines dans les hautes instances de décisions, leur autonomisation économique et le leadership féminin bien évidemment. C’est au regard des différents problèmes constatés que j’ai décidé de participer à la résolution de cette situation insatisfaisante.

Présentez – nous votre projet

Comme je le disais plus haut, AFRICAN WOMEN IN FINANCE (AWIF) est une association, une communauté de jeunes hommes et femmes qui veulent faire leur part dans le processus de développement de leur communauté. Cela fait déjà un mois que ce projet a vu le jour, et nous avons déjà suscité l’intérêt de plus de 300 personnes sur l’ensemble de nos plateformes sociales. A AWIF, notre mission première est d’encourager les jeunes filles à poursuivre des études en finance, à travers la sensibilisation à l’éducation financière, la promotion des métiers financiers, des femmes talentueuses évoluant dans la finance, et du leadership féminin.
Notre objectif à long terme est de parvenir à l’autonomisation économique des femmes africaines, afin qu’indépendantes financièrement, elles s’inscrivent comme des actrices majeures du développement de leur pays.

Pour y parvenir, nous réalisons des conférences sur l’entrepreneuriat, le digital et le développement personnel, mais également des ateliers de formation pratique axés sur les métiers dans divers secteurs d’activités.

L’une de nos activités que j’affectionne le plus, ce sont nos AWIF STORIES. Mon équipe et moi allons à la rencontre de femmes talentueuses qui font des choses exceptionnelles au quotidien et qui sont des modèles de réussite pour nos jeunes sœurs. A travers ces interviews, nous voulons inspirer la jeunesse à rêver grand pour leur vie, à travailler pour la réalisation de ces rêves, mais surtout à faire un giving back afin d’impacter positivement leur entourage.

Dans votre activité, quels sont les défis auxquels vous faites face ?

Je rencontre deux défis principaux dans l’accomplissement de mes activités en tant que Présidente d’AWIF.

Le premier dont j’évoquerai c’est l’insuffisance de ressources financières. En effet, à l’image de notre slogan, nous rêvons très grand à AWIF. Nous avons beaucoup d’idées que nous souhaitons déployer, mais nous devons commencer petit, avec les moyens disponibles, et cela freine quelque peu nos actions. Cependant, je demeure convaincue que notre motivation et notre abnégation au travail auront raison de ces difficultés.

Le second c’est l’âge. Certaines personnes me trouvent très jeune, pourtant je pense qu’il n’est nulle part mentionné, un âge pour être activiste communautaire !

Outre ces deux éléments, nos partenaires sont vraiment très réceptifs, ils nous soutiennent et sont volontaires pour prendre part à nos activités.

Comment vous organisez – vous pour allier vie de famille et vie professionnelle ?

Etant orpheline de père et de mère, je dirai que ce n’est pas difficile de concilier ces deux vies. Toutefois, j’ai le soutien de mes frères et sœurs et cela compte énormément dans ma vie de tous les jours. A côté de ces derniers, j’ai un cercle d’ami très restreint sur qui je peux compter à tout moment et cela me convient parfaitement.

Aussi, avec le planning que j’établis chaque semaine, je sais quand faire telle tâche, à quelle heure, comment ? Mon temps est vraiment reparti à la seconde près. C’est souvent difficile de le respecter mais je m’attèle à y arriver, car il le faut.

Dans votre vie d’entrepreneure, quels sont les difficultés que vous rencontrez le plus souvent ? Comment vous en sortez-vous ?

Les difficultés, il y’en aura toujours et je peux citer entre autres la gestion de l’équipe. Au sein de l’association, on retrouve des étudiants, des salariés, des entrepreneurs qui vivent chacun leurs challenges, leurs réalités et il faut parvenir à les motiver constamment. Alors ce que je fais c’est de les féliciter lorsqu’ils posent des actions remarquables aussi minimes soient – elles, de sorte à créer une ambiance saine de travail et à les amener à dépasser leurs limites.

Vous avez recemment organiser un événement dénommé “WOMEN LEADER CONFERENCE”. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Cet événement s’inscrit dans le cadre d’un programme de formation que nous avons développé au sein de l’association . Il s’agit d’une conférence destinée aux jeunes élèves et étudiantes de la Côte d’Ivoire. Pour la première édition, ce sont les élèves de la Seconde à la Terminale toutes filières confondues du Collège Notre Dame des Lacs qui ont bénéficié de ce programme. Trois thèmes ont été développés par des panélistes de haut niveau sur le leadership, l’entrepreneuriat et le digital. L’événement s’est tenu à l’American Corner et a réuni une cinquantaine de participants qui ont reçu des certificats de participation et des diplômes d’honneur des mains de la Présidente.

Quelle est la phrase que vous vous répétez quand vient le découragement ?

Lorsque je suis découragée (même si cela arrive très rarement d’ailleurs), je me rappelle de la raison pour laquelle j’ai commencé et je me dis :

« Personne ne fera ce combat à ta place, alors bouge-toi ».

Quels sont vos conseils à l’endroit de toutes les femmes ou jeunes filles qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat ?

J’exhorterais ces femmes à être audacieuses, à rêver grand et à vouloir toujours plus. Je dirai à toutes ces femmes ou jeunes filles qui lisent cet interview : ne vous contentez pas de de votre situation, car les seules limites sont celles que vous vous imposez  ! Démarquez-vous positivement et visez toujours l’excellence.

 

Retrouvez l’African Women In Finance (AWIF) sur ces réseaux sociaux :

Site web : https://awif225.wordpress.com/

Facebook : https://web.facebook.com/awif225/

Mail : africanwomeninfinance@gmail.com

 

Quelques images du “WOMEN LEADER CONFERENCE”

Photo de famille

La Présidente et les panélistes

1 comment

  1. cisse losseni 11 décembre, 2018 at 10:31 Répondre

    Bravo à vous Nassirat KASSAMOU. Je suis vraiment fier de tout ce que vous faites pour la jeunesse ivoirienne surtout les femmes. je ne dirai pas grande chose mais que Dieu vous accompagne et qu’il vous aide dans toutes vos missions.

Post a new comment