Le jour où j’ai remercié Dieu de n’avoir pas exaucé certaines de mes prières

0

Ce matin, en relisant mon journal de gratitude, je suis tombée sur une page sur laquelle j’avais écrit ma reconnaissance à Dieu parce qu’il n’avait pas exaucé certaines de mes prières. En effet, je me suis souvenu de certaines choses que j’avais demandé à Dieu dans le passé. Malheureusement, je ne les ai pas vu se réaliser. Dans le temps, j’avais pleuré. J’en voulais même à Dieu de m’avoir privé de ces désirs chers à mon cœur. Ce jour-là, avec du recul, je me suis rendu compte qu’en réalité, je ne voulais pas ces choses. Peut-être que mon ego les voulait. Mais mon moi parfait ne les voulait pas. Il les détestait même peut-être. Quand j’ai pris conscience de cela, j’ai béni Dieu. Je me suis dit, mais Seigneur, si tu me les avais accordé qu’est-ce que j’en aurais fait aujourd’hui ? Ces choses auraient peut-être encombré ma vie inutilement.

Je me souviens particulièrement qu’en classe de 3ème, j’avais l’ardent désir de réussir mon examen. Comme tout bon élève. Je travaillais dur et je priais pour que Dieu me donne cette grâce de réussir. Malheureusement, en fin d’année, j’essuyais mon premier échec à un examen. J’ai pleuré parce que je ne m’attendais pas à cet échec. J’étais quand même une brillante élève. Pourquoi j’avais échoué de cette façon ?

Après quelques échanges avec notre conseiller d’éducation, il en ressortait que certaines de mes notes n’avaient pas été prises en considération dans le décompte des points. Mais nous ne pouvions rien faire, car le délai pour poser les réclamations était passé. Il fallait attendre les orientations. Vu mes notes, je serais orienté probablement en 2nde A.

Quand les listes des élèves orientés en seconde sont sorti, mon nom n’y figurait pas. Je devrais donc reprendre ma classe. Ça été difficile à accepter, mais c’était le seul choix que j’avais.

Cette année-là, j’ai encore tout donné. J’ai terminé major de ma promotion et j’ai été orienté en 2nde C. C’est la suite de ce parcours qui m’a permis d’avoir la carrière que j’ai dans l’informatique. C’est ce que j’avais toujours voulu faire. Si j’avais réussi au BEPC la première année, j’aurais fait une 2nde A et après la BAC, il m’aurait été impossible de m’inscrire en informatique. Finalement, cet échec m’avait ouvert les portes de ma destinée.

Quand nous poursuivons un objectif pour lequel nous donnons le meilleur de nous en posant les actes qu’il faut, nous prions et que malgré tout nous n’atteignons pas cet objectif, nous devons nous poser et analyser les choses autrement.

En fait, souvent, nous faisons des prières et nous ne voyons aucun exaucement. Et nous nous plaignons. Alors que nous devrions plutôt lâcher prise. Laisser Dieu faire et agir. Il nous aime et il sait parfaitement ce qui est bon pour nous. Au moment opportun, il nous donne ce dont nous avons besoin réellement.

Le jour où j’ai compris cela, j’ai fait cette prière que je souhaite partager avec vous.

Seigneur épure mes désirs. Fais-moi désirer ce qui est bon pour moi. S’il m’arrive de vouloir quelque chose que je détesterai plus tard, s’il te plaît, n’y fais pas attention. En toute chose que seule ta volonté se fasse dans ma vie.

Que Dieu nous aide à désirer profondément ce qui est bon pour nous ! Arrêtons de nous plaindre et savourons chaque instant que Dieu nous donne de vivre !

No comments