Honorine Gnamien Epse Hodonou, la superwoman

0

Comptable reconvertie aisément en coordinatrice de travaux bâtiments, dame Hodonou Honorine a su se faire une place de choix dans l’entreprise qui l’emploie grâce à son travail opiniâtre. Elle dirige également deux entreprises dont elle est la fondatrice et allie parfaitement vie professionnelle et vie de famille. Découvrons le parcours de cette superwoman.

Présentez- vous et parlez- nous de votre parcours

Je suis Honorine GNAMIEN Epse HODONOU, coordinatrice de travaux bâtiments à PROTECT ALU. Après des années d’études en comptabilité sanctionnées par le diplôme du Brevet de Technicien Supérieur, j’ai décroché un poste de comptable à PROTECT ALU. Proactive de nature, je m’intéresse au volet technique de la société en aidant à répondre aux appels d’offre sans qu’on ne me sollicite. Mon responsable hiérarchique, ayant décelé cette qualité en moi, a décidé de me confier des tâches techniques. J’ai alors commencé à faire des contrôles sur des chantiers (ça me semblait assez drôle puisque je contrôlais sans avoir une parfaite maîtrise dans ce domaine).
Par la suite, ce dernier m’a confié un marché de plusieurs centaines de millions. Ce fut un grand défi pour moi. Sur le chantier, je notais tous les termes qui m’étaient inconnus. Pendant mes moments libres, je faisais des recherches sur Google et Youtube pour apprendre sur la coordination de travaux. Je m’améliorais chaque jour. L’architecte du chantier qui croyait travailler avec la plus qualifiée des architectes que regorge PROTECT ALU, a découvert que je n’étais qu’une novice lorsque nous étions à plus de 60% de l’achèvement des travaux. Contre toute attente, il décida de m’aider, car ma soif d’apprendre et mon audace l’avaient séduit. Comme un travail opiniâtre vient à bout de tout, cette expérience m’a valu d’occuper le poste de coordinatrice de travaux de bâtiments, poste qui n’existait pas auparavant dans l’entreprise.
Depuis 2015, je poursuis les études pour obtenir le diplôme de coordinateur de travaux de bâtiments.

Présentez – nous votre entreprise. Quelles motivations vous ont poussé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

Étant une férue du monde infantile, j’ai créé “LE PETIT DRESSING”, une boutique qui permet aux futurs parents de préparer l’arrivée de bébé. Nous commercialisons des vêtements et accessoires pour les enfants de 0 à 15 ans. Nous bureaux sont situés à Attoban. Cette boutique représente pour moi le temple de mes hobbies. Au-delà de l’aspect lucratif, elle m’apaise.

Quant à “QUE DU BEAU SERVICE”, c’est une agence événementielle qui offre des services tels qu’un service traiteur et la location de sonorisation. Au lycée, je me délectais des organisations d’événements. J’arrivais à faire vivre la magie d’un événement aux personnes qui me faisaient confiance. Les nombreuses sollicitations m’ont donc poussé après analyse à créer avec des amies et parents cette entreprise en 2008.

Dans votre vie d’entrepreneure, quels sont les défis que vous rencontrez le plus souvent ? 

Les défis sont pléthoriques malheureusement, mais le plus grand reste celui du financement.

Comment vous organisez – vous pour allier vie de famille et vie professionnelle ?

A cette question, je répondrais que je jouis d’une grâce de Dieu que je ne saurai expliquer. L’équilibre entre ma vie de famille et ma vie professionnelle n’est point ébranlé. Le soutien indéfectible de mon époux, l’autonomie de mon fils, sont deux choses qui me facilitent la vie quotidienne et me permettent de concilier vie professionnelle avec vie de famille. Je trouve du temps pour ma famille et pour mes proches tout en étant connectée au boulot grâce au téléphone et à Internet.

Qui vous inspire le plus dans la vie ? Quelle est la phrase que vous vous répétez quand vient le découragement ?

Mon père est indéniablement l’homme qui m’inspire le plus. Sa positivité et sa ténacité quel que soit ce qu’il advient ne cesseront de me fasciner. Mon père, c’est mon héros.
Pour surmonter le découragement, la phrase inspirante que je me répète est “Tout est grâce, tout ce qui m’arrive ou arrive est une grâce. “

Quels sont vos conseils à l’endroit de toutes les femmes et jeunes filles qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Etre une femme n’est aucunement une fatalité ou un handicap bien au contraire. Rien n’est trop grand ou trop beau ou trop irréaliste pour que vous y aspiriez. Donnez-vous les moyens, acceptez d’apprendre. Ressentez, vivez votre projet et lancez-vous. Demain ne sera que meilleur.

Contactez “LE PETIT DRESSING” et  “QUE DU BEAU SERVICE” au 67295574 

Retrouvez Honorine sur ses réseaux sociaux

  • Facebook : HONORINE GNAMIEN
  • Twitter : @yasmi_yasmine

No comments