Femmes leaders de demain : Biographie des 24 filles du programme AWF #2

1

Cette semaine, nous mettons la lumière sur 4 autres pensionnaires du programme African Women of Future (AWF) de l’association SEPHIS.

Vous pouvez lire les 6 premiers portraits ici .

9. SADJO Coulibaly – Digital Woman

Jeunes filles, prenons soin de notre esprit tout comme nous le faisons pour notre apparence car on ne peut pas se permettre l’ignorance et l’incompétence.

 

Après l’obtention d’un BTS en télécommunication ainsi qu’un diplôme d’ingénieur en informatique, Coulibaly Sadjo intègre la hotline d’Aviso en tant que conseiller client pendant 2 ans. Elle travaille depuis peu dans le domaine du digital pour une société de la place.
Participer au programme AWF est, comme elle le dit, un honneur et une opportunité de se retrouver dans un environnement de challenge intéressant avec d’autres jeunes femmes ayant des projets à fort impact. Pendant ces 6 semaines, elle pense pouvoir acquérir un bagage intellectuel important avec des professionnels. “C’est une expérience qui laissera forcément des traces dans ma vie personnelle, professionnelle et mes engagements communautaires” comme elle nous l’a confié.
“Pour impacter ma communauté je dois transmettre tout ce que j’ai reçu en termes de formations et d’expériences mais surtout AGIR là où il le faut.”

10. DICKO Aissata – Titulaire d’un BTS en RHCOM

Nous sommes les mères de la génération future et nous devons donc nous battre pour que la société qui accueillera nos enfants soit équilibrée.

Âgée seulement de 21 ans, Aissata Dicko est une jeune femme porteuse d’espoir pour la jeunesse féminine. Ivoirienne d’origine mauritanienne, Elle a eu l’honneur de participer, après l’obtention de son Bac, au Panafrican Youth Leadership : un programme initié par le Département d’Etat Américain. Pendant ce voyage d’échange aux Etats-Unis, elle a compris qu’elle avait du potentiel pour aider sa communauté et la rendre meilleure.
Sur le plan professionnel, Aissata est titulaire d’un BTS en RHCOM. Elle est présentement stagiaire dans un cabinet de conseils et de vente de fournitures bureautiques.
Passionnée par tout ce qui se rapporte au domaine humanitaire, elle est disposée à mettre ses atouts au service de tout ce qui peut aider ses semblables à être dans de meilleures conditions de vie. Aïssata souhaite apprendre davantage sur elle ainsi que sur les moyens d’être plus utile à sa communauté durant le programme AWF. Elle pense pourvoir être mieux outillée grâce au programme AWF pour partager les valeurs auxquelles elle croit avec sa communauté en développant un projet dans les lycées et collèges. Elle compte cibler les clubs d’anglais pour apprendre à ses pairs la culture du volontariat, du bénévolat, la citoyenneté afin qu’ils prennent conscience de leur importance dans le développement de leur pays.

11. MAATCHI Raye Ntafam Audrey – Ingénieur génie civil et hydraulique

J’ai postulé au programme AWF afin de renforcer mes compétences en leadership. Aujourd’hui, je suis convaincue que je dois faire partie de ce bouclier qui impulsera l’autonomisation de la femme.

MAATCHI Raye Ntafam Audrey, jeune femme camerounaise, est Ingénieur génie civil et hydraulique spécialisée en Infrastructures et Réseaux hydrauliques. En 2015, elle obtient une bourse de la Banque Mondiale qui lui permet de poursuivre un Master d’ingénierie à 2iE au Burkina Faso, via le Projet Centre d’Excellence. Elle a intégré depuis Novembre 2017 le département Agriculture et Développement Rural du BNETD. Audrey est fortement impliquée dans l’écologie et s’intéresse aux questions liées au changement climatique.
Flattée que son potentiel soit reconnu pour le programme AWF, elle y voit l’opportunité de consolider ses acquis et perfectionner son projet en faveur des agricultrices. AWF est pour elle une occasion en or de rencontrer d’autres femmes leaders qui ont une vision pour le développement de leur communauté, mais aussi d’apprendre de leurs expériences et de leur partager la sienne. “C’est l’occasion de former et consolider cette synergie de « Women of Actions » pour une Afrique qui gagne” nous a-t-elle confié.

12. ZOHOURI Amanda – Spécialisée en Gestion-Commerce

Chères sœurs, nous sommes le futur. Par nos réalisations, redonnons à l’Afrique un souffle d’espoir.

Sortie du Lycée Sainte Marie de Cocody avec en poche, le Bac A2 mention bien avec 300 points, Amanda Zohouri rejoint le très célèbre INP-HB de Yamoussoukro. Spécialisée en Gestion-Commerce, notre jeune championne de 23 ans a effectué successivement des stages à Jumia Côte d’Ivoire et à DHL. Animée par la soif d’apprendre, Elle retourne sur les bancs afin de poursuivre ses études. C’est ainsi qu’elle devient titulaire d’un DTS en marketing et prépare aujourd’hui un Master en Logistique et Économie. Amanda a également développé au fil des années un grand intérêt pour l’entrepreneuriat. Elle a en effet remporté le premier prix de Miss Intellect Côte d’Ivoire, un concours d’entrepreneuriat. Fière de faire partie des 24 jeunes femmes sélectionnées, elle est surtout reconnaissante à Dieu et à l’association SEPHIS de lui avoir accordé cette opportunité.

13. HALA Elisabeth – Ingénieur agronome

Une femme compétente et efficace dans son travail ne saurait être discriminée.

Courageuse et dévouée, Hala N’klo Elisabeth est passionnée par les actions humanitaires et les thématiques portant sur le leadership.
Après l’obtention d’un bac D au lycée Mamie Houphouët-Fatai de Bingerville, elle intègre le prestigieux Institut National Félix Houphouët-Boigny où elle obtient le diplôme d’ingénieur agronome.
Apprendre de tout ce qui l’entoure étant son maître mot, elle participa à une formation intense en banque à la Business Excellence Academy de Yaoundé . De retour en Côte d’Ivoire elle intègre Afriland First Bank Côte d’Ivoire en tant qu’ingénieur Projets Junior.
Courageuse et dévouée Hala N’klo est une brillante jeune dame qui ne recule devant aucun challenge. Elle se lance donc dans cette locomotive des femmes du futur, engagée à défendre les conditions de vies des femmes de Côte d’Ivoire.
Participer au programme AWF est un excellent moyen de mener ce combat, lequel est en parfait accord avec la vision que prône ce programme et ainsi acquérir de nouvelles expériences.
Pour elle, impacter sa communauté passe nécessairement par une prise de conscience de la jeune fille à rester digne quelque soit les difficultés de la vie et de dire « NON » à la facilité.

14. GBAZALE Esther épouse COULIBALY

Les jeunes filles doivent mener une vie descente. Elles doivent travailler pour être autonomes car l’ère de la facilité est révolue.

On ne finit jamais d’apprendre, Gbazalé Esther est un exemple palpable de cette maxime. Directrice de l’école EPV les Tisserins, GBAZALE Esther épouse COULIBALY est mère de trois enfants et présidente de l’ONG ‘’Femme en action’ ’qui milite pour les droits de la jeune femme, son alphabétisation et son autonomisation. Elle aime naturellement partager ce qu’elle a comme connaissance, ce qui l’a tout simplement poussée à entrer dans le domaine de l’enseignement.
Être formée au travers du programme AWF est un tremplin pour son épanouissement professionnel. Cela lui permettra, comme elle nous l’a signifié, de bénéficier des expériences des autres participantes et d’acquérir des connaissances supplémentaires qu’elle restituera au sein de son ONG et de son école.
Animée par la soif de changer les choses, Esther entend, grâce à la formation, améliorer le plan d’action de ‘’Femme en action’’ et mieux orienter son soutien à l’endroit des jeunes femmes de sa communauté.

15. KOUAKOU Marie – France

Femmes de valeurs et de distinction, formez vous et continuez de rêver, puis travailler à réaliser vos rêves.

Kouakou Sidjè Marie-France, à l’instar de nombreuses femmes aujourd’hui peut être élevée au rang de modèle pour la jeunesse féminine. En effet, Titulaire d’une Maîtrise en droit carrière entreprise judiciaire, et préparant un master 2 en étude de développement option élaboration de politique sociale à l’Institut Universitaire d’Abidjan (IUA), Marie France s’est engagée très tôt à poursuivre ses rêves. Sa passion pour l’entrepreneuriat l’a conduite à Accra dans le soucis de renforcer son niveau de langue en anglais et d’être ainsi plus opérationnelle et compétitive aussi bien dans le milieu entrepreneurial que sur le marché de l’emploi.
Grâce à ses excellentes compétences en communication, elle eut l’opportunité de figurer parmi les prestataires de service du groupe Voodoo et d’occuper des postes de Responsable communication, plaidoyer et lobbying de la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions », puis de chargée de communication de la Ministre Conseillère Spéciale du Président de la République.
Soucieuse de participer à l’amélioration des conditions de vie des jeunes femmes, Marie-France applique au programme AWF à l’issue duquel, elle souhaite être une source de motivation pour toutes les personnes victimes de harcèlement sexuel et aussi aider les jeunes filles à développer leur estime de soi et à croire en leur potentiel.

16. OKOU Lala Honna – Entrepreneure

Journaliste de profession, OKOU Lala Honna est entrepreneure dans le domaine de la communication audiovisuelle. Titulaire d’une licence en télévision de la crème des instituts de formation en Sciences de Technologie et de la Comunication, l’ISTC, Lala figure parmi les 24 lauréates du programme AWF. Elle a effectué plusieurs stages en entreprise qui lui ont permis d’acquérir énormément d’expérience professionnelle en assistanat de réalisation, en relation clientèle, en animation radio et en commercial. À la recherche perpétuelle du savoir, notre amoureuse des TIC ne se repose pas sur ses lauriers. A travers cette bourse d’immersion qu’est le programme AWF, elle désire apprendre auprès d’experts, développer son leadership et affiner son potentiel . Lala a la main sur le cœur, elle ne retient pas ce qu’elle détient comme connaissance. Cette notion du partage, elle veut en faire profiter les jeunes femmes comme elle à travers un projet innovant et avec une touche d’orginalité singulière.
“Mon rêve est de créer un centre de bien-être où il y’aura non seulement de la détente, du sport, du repos et des soins du corps et de cheveux africains pour améliorer l’aspect physique mais également un lieu où on pourra lire des livres inspirants, partager des expériences de vie, se motiver et s’encourager. C’est un petit paradis où les femmes pourront se ressourcer et prendre un peu de souffle pour mieux affronter la vie.

A la semaine prochaine pour découvrir 6 autres portraits !

A propos de SEPHIS

SEPHIS est une association apolitique, humanitaire qui vise le développement durable et
travaille essentiellement auprès de la jeunesse. Ses principales missions sont la promotion et la protection du genre, l’initiation à l’entrepreneuriat et au leadership, La responsabilité sociale, La lutte contre le VIH Sida.
L’association promeut l’amélioration des conditions de vie et l’octroi de plus de pouvoir à des personnes jugées minoritaires, notamment les femmes, pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qui sont les leurs.
Basées sur sa vision, les principales activités de l’association SEPHIS sont : L’élaboration des politiques axées sur le genre; La formation des jeunes filles au leadership féminin, la formation des jeunes filles au civisme; L’engagement des jeunes dans des actions sociales.

1 comment

  1. Cute bt21 24 septembre, 2019 at 03:50 Répondre

    Super great blog post. I’m a huge BTS believer and was a great Kpop Fan from 5 years.

    my girlfriend and I watch all Kpop song, and Bangtan Boys and Suju are particularly the top kpop team of which I liked the
    best.

Post a new comment