Femmes leaders de demain : Biographie des 24 filles du programme AWF #1

0

L’association SEPHIS a lancé récemment un programme prestigieux de mentorat et de leadership en Côte d’Ivoire dénommé African Women of Future (AWF). Au bout du processus de sélection, 24 jeunes filles ont été retenues sur 1000 candidatures. Les 24 sélectionnées sont placées dans un centre où elle bénéficient d’une formation intensive de 6 semaines de juin à juillet 2018 sur des thématiques bien spécifiques animées par des partenaires nationaux et internationaux

A travers une série de 3 articles, nous vous ferons découvrir les profils de ces leaders de demain !

1. GAHIE Ella Shirly Fortune – Etudiante

Les jeunes filles doivent résister à la facilité et prendre des initiatives pour être indépendantes et respectées. Le bonheur ne réside pas hors de son pays mais plutôt dans le travail.

GAHIE Ella Shirly Fortune est une jeune étudiante qui nous vient de la ville de Korhogo. Titulaire d’une licence en droit public, elle est actuellement en première année de master de droit à l’Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo. Juriste en devenir, Ella Shirly a su munir son arc de plusieurs flèches en élargissant ses connaissances à bien d’autres domaines tels que l’art et la culture. Cette grande passionnée de la cause humanitaire consacre ses temps libres aux œuvres caritatives dans le but d’aider les plus démunis.
Refusant de rester sur ses acquis, Ella Shirly s’est inscrite au programme AWF, un challenge qu’elle s’était auto-lancé. Cette formation est pour Ella une opportunité inouïe d’actualiser son savoir et de devenir leader au sein de sa communauté en mobilisant les femmes et jeunes filles autour de certaines thématiques lui tenant à cœur telles que l’entrepreneuriat et les grossesses en milieu scolaire.

2. KONE Maferima – Propriétaire d’une ferme agricole

Lorsqu’une femme est socialement et financièrement stable, cela a un grand impact positif d’abord sur toute sa famille et aussi toute sa communauté.

Kone Maferima, âgée de 33 ans, est titulaire d’un Master en Marketing Management. Elle exerce en tant qu’opératrice CCTV et est propriétaire d’une ferme agricole. De vendeuse à leader de jeunesse, Maférima a toujours su faire preuve d’un courage remarquable pour se hisser jusqu’au sommet.
Aussi courageuse que passionnée par la vie associative et l’aide humanitaire elle s’est lancée dans cette aventure qui, pour elle, va lui permettre d’acquérir des expériences en matière d’entreprenariat féminin, de leadership.
Au sortir du programme AWF, elle souhaite impacter sa communauté en partageant son expérience à travers des conférences pour encourager les jeunes filles à se battre, mieux, leur donner une seconde chance et leur permettre d’avoir du travail pour être autonome.

3. COULIBALY Tielman Alice – Bénévole au sein des ONG “Joie de vivre” et “ONHPACI”

Vouloir c’est pouvoir. Les jeunes filles doivent comprendre que personne n’accomplira leur destin à leur place. Elles peuvent réussir dignement en ayant confiance en elles.

Titulaire d’une maîtrise en sociologie et d’un master en gestion de projets, COULIBALY Tielman Alice est une grande passionnée de l’action sociale et humanitaire. Bénévole au sein des ONG “Joie de vivre” et “ONHPACI”, elle a également participé à une formation en leadership et public management au programme YALI Dakar.
Grâce au programme AWF, elle veut développer ses compétences et élargir son réseau relationnel. Elle compte mériter sa place dans le programme et devenir un acteur plus efficace dans sa communauté.
Alice se considère comme une pure afro optimiste et aimerait après son incubation dans le programme AWF impacter sa communauté en œuvrant pour “l’école pour tous”.

4. DOUMBOUYA Mariam Nankoulakro – Présidente de l’ONG Jeunesse Féminine Active

Vous pouvez devenir ce que vous souhaitez en restant fortes et motivées, sans jamais vous laisser intimider car vous êtes des championnes.

Présidente de l’ONG Jeunesse Féminine Active, Mariam Nankoulakro DOUMBOUYA est une activiste qui concentre ses actions sur les questions liées au genre. Amoureuse du travail bien fait, Mariam est une femme aux talents multiples. En effet, précédemment stagiaire à SheIsTheCode et à Orange CI, elle exerce depuis Janvier 2018 en tant que community manager et blogueuse. Elle a participé à de nombreuses formations sur le leadership féminin, le développement personnel, les droits et la santé reproductive des femmes.
Se sentir utile à sa communauté, c’est l’une des essences de Mariam. Elle aimerait ainsi pouvoir à la fin du Programme AWF mener des actions afin d’être considérée comme ambassadrice de l’éducation de la jeune fille.

5. DIEKET Audrey Dominique – Etudiante en agronomie et production végétale

Il est de notre devoir d’être des éducatrices et un modèle d’excellence pour la génération future.

 

Titulaire d’un baccalauréat série C obtenu en 2013, Audrey Dominique Dieket est une passionnée des relations humaines. Actuellement étudiante en agronomie et production végétale, Audrey ne laisse passer aucune opportunité d’apprendre et de parfaire sa formation.
Fort de ce caractère, elle décide de participer sans hésiter au programme AWF. Pour elle, c’est une tribune offerte qui lui permettra d’affiner sa vision qui consiste en la création d’emploi pour tous en général et plus spécifiquement pour les femmes.
Audrey est consciente que les circonstances ne devraient pas influencer nos décisions en tant que femmes. Elle nous le confie si bien : “Il est de notre devoir d’être des éducatrices et un modèle d’excellence pour la génération future” .
Avec foi en l’avenir, Audrey affirme qu’il n’est pas encore tard pour tout remettre en ordre tant personnellement que professionnellement et faire de la nouvelle génération une “generation of winners “.

6. YELLI Murielle – Etudiante diplomatie culturelle

Sois le produit de tes convictions et non l’instrument d’une société qui n’est pas en adéquation avec tes principes et aspirations !

 

 Après l’obtention de son Bac A2 au Lycée moderne de Jeunes Filles de Yopougon où elle fit tout son cursus scolaire et secondaire , elle intègre le prestigieux Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle ( INSAAC ). Déjà titulaire d’une licence en animation culturelle, notre jeune lauréate à la fibre artistique prépare présentement un Master en faculté de diplomatie culturelle. Elle est par ailleurs stagiaire à la mairie de Port-Bouet au service culturel. Murielle est une activiste engagée dans le domaine de l’environnement et se bat pour la sauvegarde de ce dernier. C’est une jeune femme dévouée qui donne de son temps et de sa personne pour les idées et les projets qu’elle défend. Elle est, de ce fait, heureuse de s’investir totalement dans des activités de bénévolat qu’elle considère comme sa passion . A la fin du programme, Yelli Murielle espère mieux conceptualiser ses aspirations en matière de réalisation de projet , élargir son champ de connaissance et en faire bénéficier aux autres femmes de son entourage .

7. N’DIAYE N’Deye Fatou Ada – Etudiante en Économie du travail et des ressources humaines

Toutes les jeunes filles devraient s’investir corps et âme dans la conception d’une Afrique Idéale où leur droits sont respectés, où il n’y aura pas de discrimination basée sur le genre et la condition sociale.

Passionnée de lecture et de voyage, N’DIAYE N’DEYE FATOU ADA est une jeune ivoirienne résidant à Marcory. Après l’obtention de son Bac C au lycée Moderne de Marcory, elle opte pour des études d’Économie qu’elle poursuit avec brio. La preuve en est qu’ à seulement 22 ans, Fatou est en phase de finir sa dernière année de Master en Économie du travail et des ressources humaines à l’Université de Daloa. Désireuse de participer à la promotion du leadership, Fatou adhère à l’association estudiantine LEADERSHIP INITIATIVE BOARD dans laquelle elle est affectée au département Gender and Young Girl Leadership. Partisane du don de soi, elle a développé grâce au bénévolat et aux actions sociales un sens profond du partage et de la Communication. Très enthousiaste et ambitieuse, elle s’est fixée comme objectif d’exercer en tant que consultante dans le domaine du développement du capital humain, en particulier, dans les pays en voie de développement à l’issue de ses années d’expériences. Dans cette vision, Fatou a effectué des programmes de stage dans certaines institutions dont la plus connue est le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural. Soucieuse de développer son leadership et d’obtenir des outils qui lui permettront de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes, Fatou a appliqué au programme AWF. Être retenue parmi 1000 participantes est pour elle un grand honneur et l’occasion de réaliser son projet. Celui ci débutera par la mise en place d’une Junior entreprise au sein de son université, ce qui permettra à plusieurs jeunes femmes de ladite université de bénéficier d’une première expérience professionnelle afin d’augmenter considérablement leur employabilité et de développer leur sens de l’entrepreneuriat.

8. GBÉHI Grâce – Etudiante en Économie du développement 

Une communauté se sent plus vivante lorsque les personnes qui la constituent, l’apprécient suffisamment pour la rendre meilleure.

GBÉHI Grâce est une jeune ivoirienne résidant à Cocody . Après l’obtention d’un Bac D au lycée Moderne de cocody (Angré), elle opte pour des études d’économie où elle prépare sa dernière année de Master en Économie du développement à l’Université de Bouake. Par amour pour l’humanitaire et désireuse de venir en aide aux nécessiteux, Grâce intègre en tant que bénévole l’ONG CARD au Ghana dans laquelle elle a été formatrice au programme Youth For Substainable Goals for Developpement initié par Microsoft et l’UNESCO.
Dans le but de développer son leadership et d’obtenir des outils qui lui permettront de mieux planifier son projet de réinsertion des femmes ex-prisonnières, elle décide de participer au programme AWF dans l’optique de poursuivre sa lutte contre les injustices faites à ces femmes en besoin de réinsertion et d’accompagnement.
Consciente de cette opportunité que lui offre AWF en étant retenue parmi 1000 participantes, Grâce s’engage à partager ses connaissances avec les autres, à développer le leadership des femmes à travers des séminaires, des formations et des sharing.

 

Dans le prochain article nous découvrirons 6 nouveaux profils de femmes leaders.

Pour rappel, SEPHIS est une association apolitique, humanitaire qui vise le développement durable et
travaille essentiellement auprès de la jeunesse. Ses principales missions sont la promotion et la protection du genre, l’initiation à l’entrepreneuriat et au leadership, La responsabilité sociale, La lutte contre le VIH Sida.
L’association promeut l’amélioration des conditions de vie et l’octroi de plus de pouvoir à des personnes jugées minoritaires, notamment les femmes, pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qui sont les leurs.
Basées sur sa vision, les principales activités de l’association SEPHIS sont : L’élaboration des politiques axées sur le genre; La formation des jeunes filles au leadership féminin, la formation des jeunes filles au civisme; L’engagement des jeunes dans des actions sociales.

No comments