Annie Flora Oguie, un amour de bébés

0

Diplômée en puériculture, Annie Flora Oguie est une jeune maman française d’origine ivoirienne. Son grand intérêt pour le confort et le bien-être des enfants l’a incité à créer Anny’s deO, un magasin de commercialisation de déodorants et de parfums pour enfants. 

Allons à la découverte de cette femme ambitieuse qui, contre vents et marrées se fait tout doucement une place de choix dans le quotidien des familles ivoiriennes.

Présentez- vous et parlez nous de votre parcours

Je suis Annie Flora Oguie, mère d’une adorable petite fille de deux ans. Je suis Française d’origine Ivoirienne, et je vis à Paris.
Mon amour et mon grand intérêt pour la petite enfance m’ont poussé à m’orienter dans la puériculture après l’obtention du baccalauréat. De plus, avoir en moi la conviction que j’apporte ma petite pierre dans l’épanouissement sociale de mes clients, est une grande satisfaction pour moi….
Penser, envisager, ouvrir une chaîne de boutiques qui seraient éventuellement, pourvoyeuses d’emplois même à petite échelle, me donne la force de travailler d’arrache-pied jour et nuit.

Présentez – nous votre entreprise. Quelles motivations vous ont poussé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

Anny’deO est née d’un fort désir d’entreprendre en Côte d’Ivoire. J’ai pu constater que la population ivoirienne sait se distinguer de par son goût prononcé pour les produits de qualité. Il m’a donc paru opportun de favoriser la commercialisation de produits cosmétiques que l’on trouve en Europe dans mon pays d’origine. Ainsi, je distribue principalement les déodorants de la marque Baléa

Je m’évertue à faire grandir mon projet de commercialisation de produits cosmétiques en l’occurrence les déodorants et parfums pour enfants en Côte d’Ivoire.
Je pense étendre également mes activités en introduisant certainement des produits différents qui susciteront j’en suis sur l’intérêt chez la population ivoirienne.
J’ai en tête plusieurs de rêves et projets qui, je l’espère et pourront se concrétiser.

Dans votre vie d’entrepreneure, quels sont les défis que vous rencontrez le plus souvent ? Comment vous en sortez-vous ?

Le défi principal est celui de satisfaire mes clients, cela sous-entend bien évidemment d’être toujours fournie en produits.
L’autre difficulté est de concilier ma vie professionnelle ici en France et celle d’entrepreneur en Côte d’Ivoire. Cependant, j’y arrive avec force et abnégation. Et je suis fière d’affirmer aujourd’hui que je parviens à atteindre les objectifs que je me fixe.

Comment vous organisez – vous pour allier vie de famille et vie professionnelle ?

Je peux dire que j’ai la chance d’avoir une famille formidable sur laquelle je peux compter.
Je voudrais profiter de cette lucarne pour remercier particulièrement Mme COULIBALY et ma petite soeur Elise qui ne ménagent aucun effort pour la distribution des produits Anny’s deO, ainsi que Mme Degnamba de mon service commercial…

Qui vous inspire le plus dans la vie ? Quelle est la phrase que vous vous répétez quand vient le découragement ?

Je citerais Michelle Obama qui disait : “Le succès ce n’est pas la somme d’argent que vous gagnez, c’est la différence que vous faites dans la vie des gens”. En ce qui concerne le découragement, je suis une personne très obstinée qui s’avoue rarement vaincue quand il s’agit de ses objectifs et de ce qui lui importe vraiment. Et Anny’s deO est un bébé que je veux voir grandir et s’embellir.
Je dirais comme tout bon ivoirien cet adage « découragement n’est pas ivoirien ».

Quels sont vos conseils à l’endroit de toutes les femmes et jeunes filles qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat  ?

Je dirais à ces dernières qu’il n’est pas aisé de se lancer dans l’entreprenariat. Elles doivent : 
 Aimer entreprendre et innover ;
 Avoir une vision clair ;
 S’entourer d’une équipe dynamique ;
 Communiquer et accepter de recevoir les critiques ;
 faire régulièrement une introspection afin de corriger ses lacunes et erreurs ;
 rechercher les bons partenaires d’affaire ;
 vaincre la peur en ne s’imposant pas de limites ;
 Se diversifier
 et enfin, éviter de mélanger vie professionnelle et familiale

Je souhaiterais terminer mon propos en vous remerciant du fond du cœur de me permettre de me faire connaître de vos abonnés et potentiels autres lecteurs.

Retrouvez Anny’s deO sur Facebook  https://www.facebook.com/Anny-Deo-2135032316715870/ 

No comments